Comment avoir plus avec moins ?

Jusqu’à présent le concept de plus avec moins n’était justement qu’un…
concept, de belles phrases dans les bouquins, et « crise » oblige,  une phrase
à la mode ! Placards trop remplis, agendas surchargés, relations négligées… ça fait un moment qu’il y a trop de place prise dans nos vies pour des satisfactions qui ne sont pas à la hauteur du volume occupé.
Cet été, pour la première fois depuis longtemps, j’ai fait l’expérience du « moins » : moins de confort (mais des lieux magnifiques), moins d’activités (mais du temps pour lire) , moins de valises (et juste l’essentiel) , moins de courses (et des sacs plus légers), moins de voiture (mais plus de muscles) … j’y ai gagné en plaisir, en qualité de vie, en temps,  et surtout en accord avec mes valeurs profondes. Ne vous méprenez pas, je ne suis pas militante pour la simplicité volontaire, c’était juste le temps des vacances.  Cependant ce bien-être était si réel et durable que je vais tenter de l’introduire en petites touches dans mon quotidien ainsi que dans ma pratique, et sur le long terme. Et vous, comment imaginez-vous avoir plus avec moins ?

août 2009 8
8 commentaires
  • Claire
    août 25, 2009

    J’essaie surtout pour les placards : on réduit le volume de jouets, de vêtements, chaque achat est plus réfléchi même s’il est parfois difficile de ne pas céder à certaines impulsions.
    Pour les vacances, la résolution est prise pour l’année prochaine : moins de confort pour plus de nature. C’est très stimulant, on se concentre sur l’essentiel

  • Virginie
    août 25, 2009

    J’ai commencé à goûter au plus (de bien être) avec moins de dépenses en m’installant dans un petit village de montagne, à 30 km d’une grande ville, je ne suis plus du tout tentée de prendre ma voiture pour faire des achats (« compulsifs »), je cultive mon jardin, je me chauffe au bois (coupé par mon mari), je recycle mes déchets verts pour faire du compost au lieu d’acheter de l’engrais etc
    Cette vie plus proche de la nature me détourne de plus en plus de matériel

  • Satsuki
    août 26, 2009

    Dans cette optique, je vous recommande vivement « L’art de la simplicité » de Dominique Loreau. Si vous ne l’avez pas déjà lu, c’est très motivant et plein de bonnes idées !

  • anna
    août 28, 2009

    @claire, une piste pour les vacances nature « carré d’étoile » (voir sur google)
    @virginie, autre bénéfice, une disponibilité totale pour étudier non ?
    @satsuki, je confirme, l’Art de la simplicité, est un excellent préambule,

  • Virginie
    août 29, 2009

    Anna :-) … disponibilité totale … mon rêêêêêêve !!! j’ai trois enfants en bas âge (jumelles de 3ans et garçon de 16 mois) et un de 14 ans… alors la disponibilité je la trouve au moment de me coucher avec un bon bouquin … pour les études je vais devoir attendre car pas les finances pour entrer en formation mais j’apprends déjà par moi-même en lisant

  • André
    août 31, 2009

    Il y a, dans le magazine Sciences Humaines, un dossier consacré au malaise au travail et un article intitulé « Le blues du dimanche soir ».
    Surmenage, fatigue, harcèlement, troubles somatiques sont rebaptisés « risques psychosociaux » en entreprise et l’une des causes de dépression des salariés, c’est aussi la pression du « Faire mieux avec moins ».
    Ainsi, selon le contexte et la finalité, la recherche du « plus avec moins » suscitera dépression ou au contraire bien-être, « plaisir, qualité de vie, temps, accord avec ses valeurs profondes »
    Anna, il y a là peut-être une piste pour « retourner » le concept dans l’entreprise ;-)
    Et une autre expérience à proposer, à vivre, sur « ce qui taraude l’esprit du salarié tourmenté, qu’il rumine souvent dans sa nuit du dimanche soir quand il songe que le lendemain, il devra prendre le train, la voiture ou le métro pour se rendre sur son lieu de travail… »
    http://www.scienceshumaines.com/le-blues-du-dimanche-soir_fr_22699.html

  • Ariane
    septembre 25, 2009

    Je confirme que l’Art de la simplicité peut aider à prendre du recul et à se lancer, ou aussi, plus concret pour vider ses placards, le dernier livre de Dominique Loreau, L’Art de l’essentiel.

  • Ariane
    octobre 14, 2009

    Un petit scoop pour ceux que cela intéresse : Dominique Loreau sort d’ici une dizaine de jours un livre consacré au sujet qui me passionne, la nourriture : l’Art de la frugalité et de la volupté. A dévorer !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *