Chuuuuuuut !

Et si on parlait encore moins ? En coaching,  en thérapie, le silence a  autant d’importance que les mots prononcés et entendus. Pour renforcer ce qui vient d’être dit, élaborer une pensée, intégrer un ressenti, les pauses permettent d’aller au-delà de la conscience superficielle. Pour illustrer cette réalité, quoi de plus signifiant que la métaphore du morse ; pour le comprendre, il est indispensable d’écouter les silences entre les points et les traits.

novembre 2011 1
Un commentaire
  • catherine
    décembre 5, 2011

    En effet le silence est aussi parole.. il vient dire qq chose, ancrer qq chose et permet aussi de faire émerger laisser la place ….

Répondre à catherine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *